Monsieur le ministre,

J’ai eu le plaisir de découvrir les plans d’aménagement des accès à la gare Saint-Lambert.

Je tiens tout d’abord à saluer l’initiative de la SNCB. Elle était attendue de longue date par les voyageurs et constitue un maillon essentiel de la mobilité durable à Liège.

Mes questions sont les suivantes :

Les experts s’accordent à dire que le nombre de places de stationnement vélo doit correspondre à 5% du nombre total de voyageurs en transit dans la gare. En 2018, la gare de Liège Saint-Lambert accueillait 3.035 visiteurs par jours. Il y aurait donc lieu de prévoir au minimum 150 places de stationnement. Pourquoi n’en prévoir que 100 ? Quelle sont les standards en la matière à la SNCB ?

Pourquoi la SNCB a opté pour la construction d’un nouveau bâtiment de gare et pas pour la rénovation de l’actuel ?

Les associations de PMR ont-elles été associées au projet ? Qu’en est-il ressorti ?

Je vous remercie, monsieur le Ministre, pour vos réponses à mes questions.

 

Réponse du Ministre Bellot :

La SNCB envisage actuellement d’installer des emplacements pour 48 vélos, 24 vélos électriques et 12 vélos cargos, soit un total de 84 vélos. Cette capacité pourrait augmenter ultérieurement en fonction de la demande. 

Le bâtiment actuel est vétuste et sa situation sous les quais n’est pas adéquate à différents égards : d’un point de vue accessibilité, en termes de visibilité (il s’agit d’une gare souterraine), d’un point de vue sécurité, en termes de confort et d’un point de vue consommation d’énergie. De plus, techniquement, la situation du bâtiment, à proximité du cours d’eau canalisé de la Légia, génère des fermetures de gare dues aux inondations lors d’épisodes de fortes pluies.

La construction d’un nouveau bâtiment conforme au nouveau concept d’identité des gares SNCB (bâtiment modulable, moins énergivore), couplée au réaménagement du parking Cadran et à l’installation d’accès PMR aux quais (ascenseurs) s’inscrit dans la politique de la SNCB d’accueillir l’ensemble des voyageurs dans les meilleures conditions, tout en améliorant les conditions de travail du personnel et en diminuant la consommation d’énergie de ses installations.

L’étude pour le nouveau bâtiment est conforme aux principes du document REVALOR version 2018, approuvé par le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées. Ce document regroupe l’ensemble des lignes directrices pour l’accueil des voyageurs dans les gares et comprend plusieurs normes de construction. Il s’agit du fil conducteur lors de la rédaction de dossiers d’adjudication relatifs à l’environnement voyageurs. L’application stricte du document Revalor assure un équipement uniforme des gares, l’environnement des gares et l’accessibilité intégrale des gares. En effet, Revalor concerne les quais, les couloirs sous voies, les zones publiques des bâtiments de gare, les abords des gares et les parkings. Il garantit en outre la conformité à la STI PMR (spécification technique d’interopérabilité relative à l’accessibilité du système ferroviaire de l’Union européenne pour les personnes handicapées et les personnes à mobilité réduite) à la fin des travaux.

Share This